evaluation des enseignants

 

Avant de quitter le Ministère de l’Education Nationale, Najat Vallaud-Belkacem  a donc publié les décrets transposant le PPCR à l'Education Nationale au JO du 7 mai, puis l'arrêté sur les nouvelles grilles d'évaluation au Journal Officiel du 10 mai. La revendication que porte désormais le SNFOLC est celle de l’abrogation de la réforme de l’évaluation. Pour mémoire, en 2012, le Ministre de l’Education, Luc Chatel avait lui aussi signé les décrets d’application de sa réforme de l’évaluation au mérite juste avant la passation de pouvoir. L’une des premières décisions de Vincent Peillon, premier Ministre de l’Education du quinquennat Hollande, avait été d’abroger ces textes. Aujourd’hui, la situation est bien différente : la FSU s’est prononcée pour le PPCR, pour sa transposition dans l’Education Nationale et pour la réforme de l’évaluation. Seules trois organisations syndicales, FO, la CGT et SUD portent la revendication de l’abrogation qui ne pourra être obtenue que par la lutte syndicale.

 

L’élection d’Emmanuel Macron à la fonction présidentielle laisse augurer de difficiles combats qu’il nous faudra mener tant au niveau de nos statuts particuliers qu’au niveau interprofessionnel : destruction des acquis sociaux (protection sociale, retraite par répartition, régimes spéciaux de retraite…), aggravation de la Loi-Travail, suppressions de postes de fonctionnaires, augmentation de l’autonomie des établissements et pouvoirs accrus donnés aux Chefs d’Etablissement, fusions des corps et mobilité renforcée au sein des trois fonctions publiques…

 

La politique de casse mise en place par les gouvernements précédents va se poursuivre et s’intensifier. La lutte continue !

 

Merci de nous faire remonter toute demande d’Heure Mensuelle d’Information Syndicale.  

 

arrêté à consulter ici 04___arrete_grilles_evaluation