Appel à la grève - débrayage du 12 septembre 2017

L’heure est à la mobilisation !

L’Union Départementale FORCE OUVRIERE du Finistère appelle les salariés du public et du privé à la journée d’action du mardi 12 septembre contre les ordonnances Macron.

Voici, après une première analyse, le contenu des ordonnances :

Dans le Privé :

 

- CDD : la durée maximum du contrat et le nombre successif maximum de CDD se négocieront par branche (avant la loi), avec possibilité de fixer la durée d’un CDD à 48, voire 56 mois,

 

- Mise en place du CDI de chantier (fin du chantier = fin du CDI sans indemnité)

 

- Fin des DP- CE – CHSCT avec la mise en place du CES (Comité Economique et Social)

 

- suppression des CHSCT dans les entreprises de moins de 300 salariés,

 

- Négociations sans syndicat dans les entreprises de moins de 50 salariés,

 

- Négociation sans élus dans les entreprises de moins de 11 salariés,

 

- Référendum dans les entreprises de moins de 20 salariés, sur les thématiques : temps de travail, rémunération…

 

- Les primes et indemnités (notamment 13

ème mois, prime de nuit, d’ancienneté, de vacances ou de fin de CDD) seront négociables au niveau de l’entreprise et non plus de la branche.

 

- Division par 2 des indemnités allouées aux personnes victimes de harcèlement, de pratiques discriminatoires, de licenciement de femme enceinte…

 

Sur les licenciements :

 

- Mise en place d’un formulaire type CERFA, sans motivation de la raison du licenciement,

 

- Mise en place de ruptures conventionnelles collectives, donc,

fin du licenciement économique et fin des indemnités de licenciement négociées (avant : Contrat de Sécurisation Professionnel : 75 % de l’ancien salaire brut, maintenant : admission en Allocation de Retour à l’Emploi : 50 % de l’ancien salaire brut).

 

- Délai de saisie du Conseil des Prud’hommes

réduit à 1 an (auparavant 2 ans)

 

- Instauration d’un barème avec plafonnement des indemnités prud’homales.

Dans le Public :

 

- Réinstauration de la journée de carence en 2018,

 

- Blocage du point d’indice,

 

- Poursuite du démantèlement du statut,

 

- Suppression massive de postes, au détriment du service rendu au public,

 

- Baisse des dotations aux collectivités,

 

- Suppression de milliers de contrats aidés…

Ceci n’est qu’un petit aperçu de ce qui vous attend. C’est la partie visible de l’iceberg !

Bien d’autres dispositions négatives sont prévues par ces ordonnances.

Sont concernés également, les retraités, étudiants, chômeurs :

 

Augmentation de la CSG - Diminution des APL - Sélection à l’université - Absence d’affectation – suppression des cotisations sociales.

10 h 30 à Brest, Quimper, Quimperlé, Morlaix, Carhaix

Ni 49.3 ! Ni ordonnances !

Retrait des « Lois Travail EL KHOMRI et PENICAUD / MACRON » !!!